AGRICULTURE – AGRO BUSINESS

A travers des colloques et des ateliers thématiques, cette salle d’exposition doit viser les résultats actuels et réalisables du Cameroun et d’autres pays africains, à travers des présentations d’études de cas de certains pays de ces régions ayant eu une révolution verte réussie. IL s’agira pour ce secteur:

  • De faciliter les échanges commerciaux Sud / Sud et Nord / Sud, grâce à des accords de coopération ciblés et à des partenariats.
  • De mieux comprendre les moyens susceptibles d’apporter une contribution essentielle à la conception du développement agricole du Cameroun, porte d’entrée de l’Afrique centrale, et à certains modèles de région géographique, de manière à attirer l’attention des gouvernements sur les réponses et les recommandations qui leur permettraient de mieux comprendre les problèmes et relever les défis liés à la deuxième génération de l’agriculture au Cameroun et d’autres pays dans le but de faire du Cameroun «un pays émergent d’ici 2035» .
  • D’introduire et mettre en œuvre la stratégie Kaizen.
  • De s’approprier les techniques et méthodes de culture et le matériel à utiliser pour le développement des parcelles de terres arables.
  • D’encourager et soutenir le développement du machinisme agricole, la fabrication du petit matériel de transformation des produits agricoles, d’équipement pour l’irrigation et contrôle de l’eau pour les zones sahéliennes.
  • De présenter régulièrement les avancées dans l’industrie agroalimentaire et faire des évaluations conséquentes.
  • D’encourager la participation des producteurs et distributeurs de produits agroalimentaires du Cameroun, du Golfe de Guinée, de la CEEAC et des Grands Lacs.
  • De promouvoir l’innovation locale par un concours afin d’encourager le génie créatif du Cameroun, le Golfe de Guinée, la CEEAC et les inventeurs de la région des Grands Lacs

Les Opportunités de l’Agriculture ;

Le secteur agricole occupe une place de choix dans l’économie camerounaise par une participation majeure de 14,1% au PIB et une forte employabilité près de 70% de la population active en 2008. En outre, il représente plus de ¾ des exportations du secteur primaire causé par la forte embellie des productions vivrières. Le Cameroun est situé dans le Golfe de Guinée. Il se situe entre les 2e et 13e degrés de latitude Nord, et les 9e et 16e degrés de longitude Est.

Le pays peut être divisé en cinq zones agroécologiques distinctes par leurs caractéristiques pluviométriques et pédologiques, présentées sur le tableau suivant : Pour réaliser ces objectifs de développement,le Cameroun est déterminé, dans le cadre de sa politique de croissance, à mener des actions fortes afin de faciliter la tâche aux opérateurs économiques.

En effet, en dehors de la réalisation de nombreux programmes et projets de développement des filières prioritaires, le processus d’identification et d’aménagement des zones agro-pastorales est actuellement bouclé par le Ministère en charge des affaires foncières. Aussi a été créé, un régime de zone franche industrielle pour faciliter l’installation des agroindustries exportatrices, et des mesures fiscales et douanières prises en vue de garantir la disponibilité des intrants et des équipements agricoles.

 

ZONES

 

 

SUPERFICIE

 

 

PLUVIOMETRIE

 

SOLS

 

CULTURE

 

forestières
monomodales

 

45658
km2

 

2500a 4000 mm/an

Regime monomodal

 

Pente
volcanique

Cacao, banane, café, plantain,
huile de palme,
poivre, gingembre
 

forestières
bimodales

 

165770 km2

1500 a 2000mm/an 2 saisons humide distincts  

Acide, argileux, ferralitiques

Cacao, Café, huile de palme, manioc, plantain, mais, ananas
 

Hauts
plateaux

 

31 192 km2

 

1500 à 2000mm/an

180 jrs de pluie

Très fertile
propices à la
culture agricole
Cacao, Café, mais, pomme de terre, maraichage,
haricot
 

Haute savane

123 077 km2 1500mm/an

150 jrs de pluie

Perméable,
capacité de
rétention d’eau
Mais, coton, pomme de terre,
mil-sorgho.igname
 

Soudano-sahélienne

100 353 km2 400 à 1200 mm/an

 

Grande diversité, ferrugineux, lessives Coton, mil-sorgho, niebe, oignon,
sésames

Les Opportunités d’investissements  existent dans les domaines de : 

  • La production et la commercialisation des intrants agricoles (engrais et pesticides)
  • Des équipements agricoles
  • La transformation du cacao et du café
  • L’industrie de la pêche en mer
  • Le traitement et les dérivés des jus
  • Le traitement de l’huile de palme et de noix de coco
  • Les fermes
  • La mise en conserve et d’autres initiatives (tomates, etc.
  • La conservation et la transformation locale des produits agricoles.
  • Le développement de ces industries jouira d’un grand impact, eu égard aux marchés national et sous/régional, et aux grandes capacités de la base productive.

X